mardi 28 mars 2017

Le service Ophtalmologie du CHU au grand air...

Le grand air pur du Mercantour dans les locaux du service Ophtalmologie du CHU Pasteur :
"Mercantour" : exposition de 12 des photographes du collectif Photon 
dans le cadre d'un partenariat "Regards Croisés"!
cn

vendredi 24 mars 2017

Festival photographique dimanche 30 avril... et Shoot in Grasse le samedi 13/5

Réservez ces deux dates!

Dimanche 30 avril : festival photographique organisé par le Club-photo de St Cézaire sur Siagne



Ne ratez pas l’événement photographique Grassois : Shoot in Grasse le samedi 13 mai !

cn

mardi 21 mars 2017

vendredi 24/3 à Tourrettes, samedi 25 au Parc Phoenix et vendredi 31 à La Gaude !

Printemps de la photo du 24 mars au 27 mai à Tourrettes-sur-Loup!
Vernissage le vendredi 24 mars :




Le vernissage de l’exposition « Fées de lumière», de Pierre Escoubas, Marc Lapolla et Ali El Amami, aura lieu au Parc Phoenix, en salle Prairial , le samedi 25 mars 2017 à 17 h



Le Photo Club IBM Côte d'Azur vous invite à La Gaude pour le vernissage de son exposition...
Vendredi 31 mars à 18h30

cn

jeudi 16 mars 2017

Petit entretien photographique...

 Rendez vous aujourd'hui avec Véronique Thomazo pour un petit entretien photographique qui tombe à pic puisque notre invitée est mise à l'honneur sur le magazine « Réponses-Photo » du mois avec un premier prix bien mérité pour son image en noir et blanc :




CN : Un grand bravo Véronique pour ce premier prix ! Parle nous de ton parcours photographique...

VT : Dès l’enfance, j’ai passé des heures dans le labo photo de mon père à l’observer au travail, à m’émerveiller de la magie de l’image révélée par étapes. De cette époque je garde une fascination pour l’image en noir et blanc.

plus tard :
J’ai voyagé dans le monde entier dès l’âge de 18 ans dans une volonté d’explorer et parce que mon métier d’hôtesse de l’air à la Lufthansa m’a offert d’extraordinaires opportunités. J’avais toujours mon appareil photo à la main. Il s’agissait d’appareils argentiques. J’ai collecté au fil des années (15 ans environ) des images du monde entier.

Depuis 4 ans :
Mon goût pour la photographie est peu à peu devenu un travail, il s’est concrétisé et professionnalisé grâce à des stages entre autre (Rencontres d’Arles stages avec JC Béchet etc..), et j’ai progressivement défini un objet d’étude.

Ma cohérence s’inscrit dans des séries de 15 à 20 photos qui décrivent un lieu qui m’est cher ou qui m’inspire. J’ajoute dans le paysage le corps de la femme d’une manière sensuelle et poétique. Les séries construisent un rythme spécifique qui permet le dialogue d’une image à l’autre et un jeu de valorisations croisées.

CN : Tes thèmes de prédilection...
VT : Si je reprends les thématiques qui ont inspiré

La Riviera, elles sont les suivantes : La luminosité, la nostalgie joyeuse du passé – Années 50, Grace Kelly, joie de vivre, jazz, artistes ( Picasso, Matisse, l’école de Nice)

Pour L’ Emeraude, il s’agit de la ville de mon enfance et adolescence. J’ai une adoration totale pour ce lieu. A chaque retour de voyage je continue de faire des photos de Dinard et ses alentours.

La Parisienne : Paris est l’une de mes capitales préférées et surtout la série exalte l’un de mes monuments favori : La Tour Eiffel

Die Berlinerin : l’action se situe en Allemagne où j‘ai vécu 15 ans. Berlin une ville que j’ai connue avant la chute du mur, je l’ai vue évoluer au fil du temps, j’ai traversé Berlin Est/Berlin Ouest et je suis transportée par l’histoire qui en définit les contours. La ville possède une force qui me saisit chaque fois que je m’y rends pour un séjour.

Sissi 2.0 : le cinéma est très présent dans cette série, et une femme de l’histoire : Elizabeth d’Autriche dont le parcours extraordinaire rejoint le destin hors du commun de l’actrice Romy Schneider. J’aime le paysage idyllique, poétique avec une dimension kitch qui participe à sa photogénie.

Las Ventas : J’ai eu l’opportunité d’approcher les coulisses de la corrida, celles de la Plaza de Toros de Madrid s’appellent Las Ventas. Cette dramaturgie lyrique entre l’homme et l’animal me trouble. Je l’associe au Flamenco danse et chant de Madrid. Dans la série, la rencontre entre le taureau qui va mourir en héros et la danseuse de flamenco qui danse sur des chants remplis de pleurs me bouleverse.

L’Ipanema : il y a 25 ans à Rio, j’ai vu Gilberto Gil en concert. La musique brésilienne, » the girl of Ipanema », m’ont donné envie d’y retourner et de faire une série sur ce lieu mythique. La beauté des corps dansants des femmes brésiliennes et le graphisme des trottoirs m’inspirent.

D’une manière générale, la musique est dans mon travail photographique présente en « background ». Elle est une autre figure des décors. Lorsque je fais l’editing (le tri) de mes photos pour choisir celles qui vont s’accorder et créer une histoire, c’est d’abord une certaine mélodie qui les relie. Ma culture et pratique musicale (10 ans de piano) et la photographie sont dans mon travail intimement liés.

CN : Quel matériel utilises-tu ?
VT : Un Canon reflex 600D, 3 objectifs, 18/124mm; 50mm, 30mm (sigma)

CN : Quelles sont tes interventions en post traitement?
VT : Je fais le traitement de mes photos dans Photoshop camera raw. Toutes mes photos sont prises en Raw et en couleurs et travaillées ensuite en noir et blanc.

CN : Des projets particuliers sur lesquels tu travailles?
VT : Je construis en ce moment un eshop sur mon site internet pour faciliter l’accès à mes images et à mes livres auto-édités (en recherche d’éditeur ;-)) ? Mes photos sont tirées sur papier d’art baryta, etching, Rag coton BFK Rives en format 40/60cm ou 29,7/21cm majoritairement limitées à 30 exemplaires tout format et support confondu.
De nouvelles séries sont en cours, entre autre « La Kerala »

CN : Une expo en cours ou à venir?
VT : La série « L’Emeraude » est présentée au Yacht Club de Dinard en Bretagne depuis le 6 février jusqu’à la fin de l’été. Une exposition de ma série « La Parisienne » est en préparation à Paris ainsi qu’une de « La Riviera » à Nice.

CN : Le ou les photographes qui t'ont le plus inspiré...
VT : Bill Brandt m’a beaucoup inspiré pour ses noirs et blancs très saturés et ses photos de corps de femmes nus avec leurs courbes graphiques et surréalistes. Jean Loup Sieff pour sa photographie de mode, Louis Stettner pour ses photographies de rue, Brassai pour sa poésie...Et bien d’autres encore bien sur.

CN : Le livre Photo que tu emmènerais sur une île déserte...
VT : Un seul… choix difficile !!
« Errance » de Raymond Depardon

CN : L'exposition photographique qui t'a le plus marqué...
VT : Il y en a beaucoup, dernièrement j’ai adoré l’exposition de Josef Sudek « Le monde à ma fenêtre » à Paris à la galerie du jeu de Paume, celle de Louis Stettner au centre Pompidou...
Ainsi que celle d’Araki au musée Guimet.

CN : La photo que tu as réalisée et qui te plaît le plus actuellement...
VT : Celle que je viens de faire à Rio pour ma série « L’Ipanema ». Le graphisme des trottoirs m’a beaucoup inspiré.

CN : Peux tu me décliner photographiquement tes initiales?
VT : Vision Télémétrique

CN : As tu une ou plusieurs autres passions en dehors de la photo?
VT : J’aime la musique le piano en particulier, les voyages, le cinéma et tout ce qui est en rapport avec l’art et la culture en général

CN : On te retrouve sur un site, un blog ou une page Facebook ?
VT : Sur mon site : www.vthomazo.com

mardi 14 mars 2017

Conférence le jeudi 16 mars à Cannes...

Le jeudi 16 mars 2017 à 19h30 à la Maison des Associations, 9 rue Louis Braille à  Cannes...
(tarifs : normal : 10 € ; Moins de 20 ans : gratuit)
Renseignements : www.artefilosofia.com 

cn

vendredi 10 mars 2017

Vernissage de l'exposition "la Métamorphose du livre" de l'association Artsens ce samedi 11/3 à 11h...

A partir de 11 heures ce samedi: vous êtes les bienvenus au vernissage de l'exposition
"la Métamorphose du livre" de l'association Artsens  
 












cn

mercredi 8 mars 2017

Photon à Venise...

Plusieurs photographes du collectif Photon étaient présents cette année encore à Venise pour le carnaval de la Sérénissime et pour retrouver tous les amis, costumés et photographes, qui ont pris l'habitude de revenir à l'occasion de ce bel événement ; Merci et bravo à Michèle et Isabelle, Cécile, Pierre-Edouard et Jeannette, Florine, Loulou, Lili, Annie, Solange, Myriam, Marie-Jeanne, Colette et Denis, Christiane et tous les autres costumés pour leur participation remarquable....










cn

lundi 6 mars 2017

Exposition "Venise autrement"...

Michèle Brignone, photographe du collectif Photon, expose "Venise autrement" du 9 mars au 11 avril. Vernissage le jeudi 9 mars à 18h30, 7 place Garibaldi !

cn

mercredi 1 mars 2017

Le vendredi 3 mars, vernissages de : "Street Photography", "Le pas du Shah noir" et "Sur le chemin"

Le vendredi 3 mars, vernissage de "Street Photography"... exposition de Lionel Picard "chez Pauline"
à venir apprécier lors du vernissage ou durant tout le mois de mars !

Même soir mais à 18h30 chez Universphoto, 1 rue Penchienatti à Nice...
Exposition photographique de Pascal Pronnier :" Le pas du Shah noir, une rencontre Iranienne..." 
du 3 au 19 mars ; Vernissage ce vendredi 3 mars à 18h30


A la Gaude, le même soir à 19 heures le Photo Club de la Gaude propose :

cn

dimanche 26 février 2017

Messe des artistes à l’église Saint Pierre d’Arène le 1er mars à 18h...

Les artistes font leur cirque !
Le 1er mars à 18h, le mercredi des Cendres, l’église Saint Pierre d’Arène accueillera comme chaque année, la fameuse «messe des artistes selon le vœu de Willette». Le succès grandissant de cette manifestation en fait désormais the place to be, un événement culturel et religieux incontournable de notre région.




De quoi s’agit-il ? À l’occasion du premier jour du carême, l’aumônier des artistes Yves-Marie Lequin réunit des musiciens, des peintres, des sculpteurs, des acteurs de cinéma et de théâtre, des saltimbanques, pour une sorte de fête hors-norme à grand spectacle, retransmise en direct sur internet et dans les réseaux sociaux, et même dans un jeu vidéo en ligne ! Plus de mille personnes pour une messe originale, vivante, ouverte à tous (même les croyants y viennent… !) pour célébrer la créativité comme en témoigne la chasuble dessinée pour l’occasion par l’artiste Nivèse, une prouesse technique de couleurs et de formes qui mêle tissus peints découpés et lumières LED...
cn